Livres d'artiste

Arthur Rimbaud

Vingt poésies illustrées par Yvette Vratmiras

24 illustrations en couleurs, dont 22 planches hors texte
(technique : gouache et acrylique)
Tirage : 22 exemplaires, numérotés de 1 à 22
Achevé d'imprimer le 19 mars 2006
Format : 33 x 33 cm ; 133 pages
En feuilles, sous double emboîtage d’édition
(cartonnage toilé et étui en plexiglas brossé)
Impression en Garamond italique

sur vélin d’Arches pur chiffon
Chaque exemplaire est enrichi d’un original

et d’une suite des 24 illustrations,

numérotées et signées par l’artiste

Arthur Rimbaud (1854-1891)

Un adolescent de province écrit des vers, comme tant d'autres. Fasciné par le monde littéraire de Paris, il parvient à publier quelques textes, confidentiellement. L'époque est agitée, sa vie est trouble, ses ambitions d'artiste sont déçues. Il part plus loin, à l'aventure. Évoquer Arthur Rimbaud entraîne dans le sillage d'une double aventure, celle de la poésie et celle de l'existence absolument recherchée. Mais, à chaque tentative, il rencontre l'échec et la déception. Le mirage de la fortune a remplacé celui de la gloire. À un ami qui veut lui reparler de littérature, il répond sèchement : «Je ne pense plus à ça». Là encore, ses ambitions sont déçues. Il revient malade au pays, pour y mourir dans des conditions atroces. Sans qu'il le sache, il est devenu un écrivain célèbre. Sa destinée posthume est plus prestigieuse encore. C'est qu'il a été un grand poète. C'est aussi qu'en faisant l'expérience des limites de la poésie, il a mieux fait comprendre ce qu'elle est essentiellement.

 

 

Yvette Vratmiras

Comme beaucoup d'artistes autodidactes, elle commence

par copier des tableaux de maîtres, tous genres confondus. Rapidement, au cours de cet apprentissage, elle s'oblige

à aller plus loin et à explorer ses propres talents. En cherchant

à repousser ses limites, elle se découvre une véritable force

de travail et trouve son style en apprivoisant les couleurs, leurs combinaisons aussi bien que leurs oppositions. C'est dès lors

par le choix préalable d'une couleur qu'elle entame la création d'une œuvre. Elle travaille d'abord un fond ; un peu comme si elle plantait le décor de l'histoire qu'elle va raconter mais sans

en connaître vraiment le contenu. Car c'est de ce décor que naîtra définitivement l'inspiration et, partant, le sujet de l'œuvre  proprement dit. Le fond doit donc être suffisamment expressif pour dégager une idée forte, pour accueillir un sujet, qu'il soit figuratif ou abstrait.Celui-ci traduit une émotion plus personnelle et ses œuvres mettent en scène des personnages dont on devine le visage, la silhouette, une attitude. Grâce à eux, elles ont

une vie propre. Dans l'existence de l'artiste et dans sa conception

de l'art, ces personnages ont d'ailleurs pris une importance capitale ; sans eux, il manque quelque chose à son travail.

Sa fascination des personnages – leur magie aussi – permet de traduire des fragments de vie, tantôt anodins, tantôt crus. Ainsi, elle suscite, voire provoque, l'imagination de celui qui regarde

ses œuvres : elle l'oblige à élaborer une histoire, à ébaucher

un scénario, à définir le lieu de l'action, à prêter des sentiments. Le spectateur peut ainsi détourner l'image et se l'approprier. Yvette Vratmiras expose régulièrement à Genève, où elle vit

et travaille.

 

 

Vingt poésies

L'ensemble des textes recueillis ici ont été rédigés en 1870

ou avant ; leur première publication, dans diverses revues, s'étend entre 1870 et 1906.

Versification traditionnelle, vers libres, prose poétique… Pour Rimbaud, le verbe – dans une fonction quasi cathartique – devient l’objet même du dérèglement fiévreux et de la démesure. Il se fait débauche d’images et de métaphores, il heurte les mots

et précipite les phrases. Inspirées et  orageuses, les Poésies attestent de la sensibilité exacerbée de leur auteur, du désordre de son âme et de son génie.

 

Contient :

 

Les Étrennes des orphelins
Ophélie
Bal des pendus
Vénus Anadyomène
Première soirée
Les Effarés
Roman
Le Mal
Le Dormeur du Val
Au Cabaret-Vert cinq heures du soir
Ma Bohème (Fantaisie)
Les Corbeaux
Les Assis
Mes Petites amoureuses
Les Poètes de sept ans
Les Pauvres à l’église
Les Sœurs de charité
Voyelles
Les Chercheuses de poux
Le Bateau ivre

Yves Martina [ éditeur ]

© 2019 by Yves Martina. Tous droits réservés.