Bibliographies

Alain-Fournier

Le grand Meaulnes et ses illustrateurs

2 370 pages et quelque 3 750 illustrations

en noir et en couleurs

Au format numérique (pdf)

Dernière mise à jour : mai 2019

Analyse critique :

Broché ; 100 pages ; illustrations en noir et en couleurs

Format de l'ouvrage : 29,5 x 21 cm

Achevé d'imprimer : 15 juillet 2015

1/32

Alain-Fournier

Henri-Alban Fournier de son «vrai» nom, il prend en littérature

le demi-pseudonyme d'Alain-Fournier. Fils d'un instituteur,

il passe son enfance dans le sud du Berry, puis va sur Paris suivre ses études dès le secondaire. En 1901, voulant devenir marin, il entre au lycée de Brest pour se préparer à l'École normale supérieure au lycée Lakanal où il rencontre son ami

Jacques Rivière, avec lequel il entretient une correspondance jusqu'en 1914. À 18 ans, Alain-Fournier visite le Salon de la Nationale au Petit Palais. En descendant l'escalier de pierre,

son regard croise celui d'une grande jeune fille blonde, élancée et élégante : Yvonne de Quiévrecourt. Hélas elle est fiancée et son destin, tout tracé. Cette rencontre, dont il a noté tous les détails, va déterminer la vie entière d'Alain-Fournier. Il la transposera quasi littéralement dans l'unique roman qu'il achèvera, Le grand Meaulnes. Échouant à l'École normale,

il entre dans l'armée où il devient élève-officier puis sous-lieutenant. Après son service,il entre en 1910 comme rédacteur à «Paris-Journal» et commence parallèlement l'écriture du Grand Meaulnes. Trois ans plus tard, le roman paraît dans la «Nouvelle Revue française» puis, édité chez Émile-Paul, il manque le prix Goncourt d'une voix. En 1914, Alain-Fournier se lance dans l'écriture d'une pièce de théâtre La maison dans la forêt.

Cette même année, mobilisé dès le début de la guerre, il est tué

à Dommartin-la-Montagne.

 

 

Le grand Meaulnes et ses illustrateurs

Le document recense – de manière la plus exhaustive possible s'agissant de l'Europe – l'ensemble des éditions parues,mais aussi toute forme de mise en image du roman (à savoir : suite d'illustrations sans texte, couvertures illustrées, frontispices). Bien entendu, ce travail ne demande qu’à être enrichi : c’est

ce qui sera fait au fil des nouvelles découvertes. Toute correction ou information complémentaire est la bienvenue (merci d'utiliser le formulaire de contact) !

Yves Martina [ éditeur ]

© 2019 by Yves Martina. Tous droits réservés.