Littérature

Histoires de femmes

Textes

Charlotte Fleury | Carole Laborde-Sylvain
Pauline Lebet | Andréa Stern | Charlène V.

Illustrations
Hoan-Vi Hua | Cyrille Savelieff | Thétys Viot

8 illustrations en couleurs, dont 5 à pleine page

(différentes techniques)

Tirage : 25 exemplaires, numérotés de 1 à 25

dont 5 exemplaires de tête enrichis d'un tiré à part numéroté de 1 à 5 et comprenant une suite des illustrations

en couleurs sur Vélin d'Arches et une suite des illustrations en noir sur calque Canson

Achevé d'imprimer le [date à définir : projet en cours]
Cartonnage d’édition ; 80 p.

Format : 18 x 27 cm

1/9

Histoires de femmes

Ce sont des histoires de femmes et d’hommes,

des histoires de sexe et de rage, de larmes

et d’orgasmes. Des histoires d’amour, quoi !

Des tranches de vie qui suintent tellement le vécu

qu’on pourrait croire qu’elles ont été inventées.

Mon amour hâte-moi, je t'envole

[ Isabelle ]

Elle le connaît depuis longtemps et elle l’aime comme un frère. Gageure ! Lui, bien sûr, voudrait qu’elle l’aime comme un homme. Il parvient à ses fins et la perd aussitôt. Mais elle est si prévisible qu’il ne tarde pas

à la piéger là où elle ne l’attend pas. Elle ne le sait pas encore, mais elle n’en a pas fini avec lui.

On se refait ça quand tu veux

[ Marion ]

Elle donne à chacun de ces clients l’illusion d’un désir réciproque. L’un d’eux la voudrait pour lui, rien que pour lui, afin de la libérer de sa condition de prostituée.

Elle n’aurait plus à vendre son corps. Il subviendrait

à ses besoins le temps qu’elle trouve un « autre travail ». Classique. Mais périlleux...

Celui-là non plus n'aura pas de nom

[ Ophélie ]

Elle rentre chez elle après une soirée entre copines. Alors qu’elle arrive presque chez elle, un inconnu l’aborde, puis la viole. Cauchemars récurrents. Dégoût de soi et de l’autre. Grossesse. Car ça ne suffit pas

qu’il ait sali, qu’il ait maltraité les chairs, non, il faut

en plus qu’il ait laissé une trace.

Oh ! le pauvre petit chat tout perdu

[ Suzanne ]

Elle est sur le pas de la porte, sa valise dans une main et la plante de la table de chevet dans l’autre. Lui est débout, face à elle, hébété. Il tente un dernier geste, mais elle repousse. A quoi bon. Elle ne ressent plus rien pour lui. D’ailleurs, elle l’a déjà remplacé. Elle part sans se retourner.

Les papillons dans le ventre calmés

[ Bérénice ]

Elle tombe amoureuse. Un homme comme elle n’en a pas vu depuis longtemps. Lorsque vient le jour où elle l’invite chez elle, Cupidon dérape. La faute à un fichu concours de circonstances. Et voici que l’homme est confronté au choix qu’aucune femme ne voudrait avoir

à lui offrir. Elle ou sa fille…

Yves Martina [ éditeur ]

© 2019 by Yves Martina. Tous droits réservés.